Charmes colorés « Noël blanc » au Classic Theatre of Maryland

La production du Classic Theatre of Maryland de Noël blanc est une célébration colorée de musique, de chant et de danse. Basé sur le célèbre film de 1954, avec un livre de David Ives et Paul Blake, et de la musique et des paroles d’Irving Berlin, il raconte la charmante histoire d’anciens soldats de la Seconde Guerre mondiale devenus des artistes célèbres essayant de sauver l’auberge défaillante de leur général au Vermont à Noël alors qu’ils tombaient. amoureux. Réalisé par Sally Boyett, c’est un superbe spectacle pour lancer la période des fêtes.

Neil Devlin incarne Bob Wallace, co-star du spectacle Wallace et Davis, avec une belle combinaison de cynisme et de gentillesse. Au début, dans « Love and the Weather », il chante l’abandon de l’amour. Il est le seul dans « Snow » à ne pas attendre avec impatience un hiver au Vermont. Pourtant, dans « The Old Man », il montre son amour et son appréciation pour le général (John Pruessner). Il se lie d’amitié avec la jeune Susan (Miranda Kvedys) dans « Count Your Blessings (Instead of Sheep) », en la chantant pour se reposer. Et il est rempli d’une passion tranquille dans « How Deep Is the Ocean » réalisant son amour pour Betty (Madeline Sparkes).

Madeline Sparkes donne de la férocité à Betty. Gênée lors de sa première rencontre avec Bob, elle s’offusque de son apparente admiration pour les « angles de jeu », l’évitant froidement pendant un moment par la suite. Elle est également déterminée à ne pas tomber amoureuse dans « Love and the Weather ». Dans « Love, You Didn’t Do Right By Me », elle chante avec une élégance qui se transforme en une passion puissante.

Jake Daley apporte une légèreté à Phil Davis, le partenaire de Wallace. Faisant toujours des blagues, il fait tournoyer Judy (Audrey Ella Garland) dans « The Best Things Happen While You’re Dancing » et fait des claquettes à merveille dans « I Love a Piano ». Il bénéficie également des attentions de Rhoda et Rita (Meghan Keeney et Mackenzie Koehne).

Audrey Ella Garland incarne Judy, la sœur de Betty, avec une force tranquille. Elle chante et danse joyeusement dans « The Best Things Happen » et « I Love a Piano », mais défie Phil avec son regard errant occasionnel.

Meghan Keeney et Mackenzie Koehne sont très amusantes en tant que Rhoda et Rita, flirtant avec Phil et se moquant des frustrations de Judy.

John Pruessner incarne le général Waverly avec un extérieur dur masquant sa douceur, réprimandant ses troupes pour avoir fait un spectacle pendant le combat avant de les remercier pour un travail bien fait. Son discours de fin est sincère avant de se terminer sur l’humour.

Christine Asero est géniale dans le rôle de Martha, la concierge de l’auberge. Avant le spectacle, elle fait allusion à Bob et Phil à propos d’un artiste qui serait formidable pour cela. Elle chante avec joie dans « Let Me Sing and I’m Happy » tout en donnant des instructions sur l’éclairage. Consolant Betty, elle explique de façon comique comment « tomber amoureux peut être amusant ».

Dexter Hamlett incarne Ralph Sheldrake, l’agent de Davis et Wallace, avec beaucoup d’enthousiasme, qualifiant toute bonne idée de « proposition à un million de dollars ». Lui et Asero ont un joli échange comique lors d’un appel téléphonique. Il est merveilleusement drôle dans le rôle du machiniste Ezekiel, répondant d’abord par seulement « A-yup ». Comme Hamlett joue également Scrooge dans la production simultanée du Classic Theatre de Un chant de noel, il y a une blague amusante à l’intérieur quand, en tant qu’Ezéchiel, il répond à « Bah, connerie » par « Ouais, j’ai entendu beaucoup de ça aussi ».

Miranda Kvedys apporte une intelligence juvénile à Susan, la petite-fille du général. Appelée « Suzie » par la famille, elle préfère s’appeler « Susan », même si si elle peut participer à la série, elle « s’appellera n’importe quoi ! » Son interprétation de « Let Me Sing » est joyeuse et énergique alors qu’elle glisse hors de la scène.

Adam Levine éprouve une grande anxiété comique en tant que régisseur Mike, nerveux à l’idée d’avoir un spectacle complet en cinq jours dans une grange. L’ensemble (Neal Bechman, Charli Bush, Andy Edelman, Meghan Keeney, Mackenzie Koehne, Katie Kotila, Christine Asero et Adam Levine) est incroyable, plein d’énergie et de passion à chaque chanson et danse.

La costumière Sally Boyett évoque le milieu des années 1950 tout en distinguant les personnages, avec des robes longues pour les femmes et des vestes, cravates et chapeaux pour les hommes. Pour de nombreux numéros de chant et de danse, ils portent des tenues lumineuses, souvent scintillantes. D’une part, Betty porte une longue robe de soirée noire. Le créateur de perruques Tommy Malek perpétue l’époque avec des coiffures adaptées à l’époque.

Le concepteur d’éclairage Adam Mendelson améliore l’énergie du spectacle avec diverses lumières colorées. La lumière bleue brille pendant « Blue Skies ». Diverses lumières colorées jouent pour « Let Me Sing and I’m Happy » pendant que Martha et Susan donnent la direction. Pour « Love and the Weather », les projecteurs mettent d’abord en avant Bob puis Betty. Le concepteur sonore William K. D’Eugenio diffuse des sons atmosphériques, notamment de la musique d’époque et des annonces des personnages pendant l’entracte.

La directrice musicale Maureen Codelka veille à ce que la musique puisse être entendue, sans jamais la submerger. Sally Boyett fait un travail formidable en tant que chorégraphe et réalisatrice. La danse est excellente, avec beaucoup de claquettes, de pirouettes, de levées de jambes et d’autres beaux mouvements qui maintiennent le public rivé sur scène. Les acteurs naviguent parfaitement sur scène et entre eux et frappent tous les bons moments comiques et émotionnels. Les différentes interprétations de la chanson titre sont particulièrement poignantes. Noël blanc est sûr de vous mettre dans l’ambiance des vacances.

Durée : Environ deux heures et 30 minutes, incluant un entracte de 15 minutes.

Le Noël blanc d’Irving Berlin joue jusqu’au 24 décembre 2023 au Classic Theatre of Maryland – 1804 West Street, Annapolis, MD. Pour les billets (55 $ à 75 $), appelez la billetterie au 410 415-3513 ou achetez en ligne.

Le Noël blanc d’Irving Berlin
Musique et paroles d’Irving Berlin
Livre de David Ives et Paul Blake
Basé sur le film Paramount Pictures écrit pour le cinéma par Norman Krasna, Norman Panama et Melvin Frank

A lire également