Julia Amis

Le Riverside Centre for the Performing Arts présente l'œuvre de L. Frank Baum Le magicien d'Oz, basé sur le film classique et adapté par John Kane pour la Royal Shakespeare Company. Patrick A'Hearn dirige cette production très attendue, avec la musique et les paroles de Harold Arlen et EY Harburg. La musique de cette production est dirigée par David Landrum, avec un orchestre live supervisé et dirigé par Carson Ebank. Un casting exceptionnel offre des performances nostalgiques et des numéros de chant et de danse, ce qui en fait facilement l'une des productions Riverside les mieux reçues à ce jour. En termes simples, c'est Le magicien d'Oz – Qu'est-ce qu'il n'y a pas à aimer?

Le scénographe Christian Fleming utilise des lattes de bois vieillies pour créer la ferme morne et silencieuse du Kansas, parsemée de bottes de foin déformées et de matériel agricole usé. La vaste « route de briques jaunes » est là aussi, sauf qu'elle est faite des mêmes vieilles planches de bois nues utilisées dans le reste de l'ensemble. La route se transformera plus tard grâce à un éclairage conçu par Mike Jarett et exploité par Kieran Greene. Comme sur grand écran, ce sont la couleur et la lumière qui donnent vie à la scène, ainsi que les projections vivantes et les effets sonores conçus et réalisés par Cheyenne Tenda et Bill Carrol. Les éléments techniques de ce spectacle sont exhaustifs et exigeants (Tornades ! Champs de coquelicots ! Singes volants !), et l'équipe fait un travail fantastique pour donner vie au pays d'Oz sur scène grâce au travail d'une vaste équipe dirigée par le maître menuisier Christopher Hudert. .

Nous commençons sur une note sombre avec Dorothy (Rebecca Carroll) et les ouvriers agricoles de sa famille se faisant réprimander pour avoir joué alors qu'ils devraient travailler (« Une ferme n'est pas un endroit pour s'amuser », dit Auntie Em, jouée par Andrea Kahane). Dorothy chante le souhait d'une vie plus heureuse dans sa chanson « Over the Rainbow » avec une voix claire et magnifique. Sa chance empire lorsque leur méchante voisine Almira Gulch (Kathy Halenda, qui assumera plus tard le rôle de la méchante sorcière de l'Ouest) exige qu'ils lui remettent le chien bien-aimé de Dorothy, Toto (pour le plus grand plaisir du public, il est joué par un vrai chien !) après avoir affirmé qu'il l'avait mordue. Refusant d'abandonner son chien, Dorothy décide de s'enfuir avec lui malgré le temps devenu rigoureux. Elle rencontre un mystique errant (Robert Biederman, qui incarnera plus tard le Magicien d'Oz lui-même), qui l'encourage à rentrer chez sa tante, qui est sûrement malade d'inquiétude. Touchée par cette révélation, Dorothy retourne résolument chez elle… mais les vents turbulents la font perdre connaissance et elle se réveille au pays d'Oz.

Dorothy est accueillie au pays d'Oz par Glinda la bonne sorcière (Sheri Hayden) et les munchkins (tous joués par des enfants acteurs) dans le numéro « Munchkinland ». La voix de Hayden est aussi brillante et chatoyante que sa robe ample – un témoignage des costumes d'Erin Welsh, qui fait un travail fantastique. Les personnages d'arrière-plan (munchkins, jitterbugs, citoyens d'Oz, etc.) sont tous habillés dans un style qui me rappelle les personnages d'un livre du Dr Seuss : coloré, décalé et amusant. Déterminée à rentrer chez elle au Kansas, Dorothy suit les conseils de Glinda et décide de suivre la « route de briques jaunes » à la recherche du Magicien d'Oz, qui est la seule personne dans le pays ayant le pouvoir de l'aider. Des aventures vous attendent. Dorothy se fait plusieurs amis – et un ennemi effrayant déterminé à la détruire.

Les acteurs principaux font tous un travail fantastique avec leurs rôles. Larry Toyter est vif et adorable dans le rôle de l'Épouvantail, qui rejoint Dorothy dans sa quête dans le numéro « Si seulement j'avais un cerveau ». L'Épouvantail, qui est fait de paille, souhaite avoir son propre cerveau et décide d'en demander un au Sorcier. Ses mouvements maladroits et burlesques font beaucoup rire le public et ajoutent à sa qualité globale attachante. Peu de temps après, les amis rencontrent un Tinman rouillé (Ariel Messeca), qui souhaite un cœur dans le numéro « Si seulement j'avais un cœur ». Le trio rencontre ensuite un Lion lâche névrosé (Jordan B. Stocksdale), qui souhaite du courage dans le numéro « If I Only Had the Nerve ». Ces amis improbables s'entraident pour surmonter les épreuves difficiles lors de leur voyage vers le pays d'Oz. Mon thème préféré de l'histoire est le fait que les attributs les plus forts de ces trois personnages sont en fait les vertus mêmes qui, selon eux, leur manquent ; Tinman est une âme émotive qui pleure les autres, le Lion fait preuve d'un courage réticent dans les situations dangereuses et l'Épouvantail déjoue de nombreux autres personnages tout au long de leurs aventures. Kathy Halenda est très mémorable dans le rôle de la méchante sorcière (en vérité, je peux encore l'entendre ricaner dans ma tête). La chorégraphe Stephanie Wood fait un excellent travail avec les numéros d'ensemble, mes préférés étant « Land of Oz » et « Jitterbug ». De nombreux styles de danse géniaux sont présentés, principalement des claquettes, et dans une autre scène remarquable, plusieurs flocons de neige affichent des mouvements de ballet gracieux dans le numéro musical « Poppies ».

C'est incroyable ce qu'un casting exceptionnel, une mise en scène solide et une équipe technique efficace et imaginative peuvent donner vie ensemble sur scène, et la production de Riverside de Le magicien d'Oz est un brillant exemple de théâtre exceptionnel. Ce fut un véritable délice et une véritable réussite !

Durée : Trois heures, dont un entracte de 15 minutes.

Le magicien d'Oz joue jusqu’au 14 juillet 2024 au Riverside Center for the Performing Arts, 95 Riverside Parkway, Fredericksburg, VA. Des billets (55 $ à 82 $) sont disponibles en ligne ou via la billetterie 540-370-4300, ouverte de 10h à 18h, du lundi au mercredi ; 10h à 19h30, du jeudi au vendredi ; de 12h à 19h30, samedi ; 12h à 15h, dim. Des réductions sont disponibles pour les groupes (pour plus de détails, cliquez sur ici).

Souper et spectacle pour adultes – 82 $ (plus taxes applicables)
Aînés (65+) Souper et spectacle – 77 $ (plus taxes applicables)
Enfants (3-17) Souper et spectacle – 70 $ (plus taxes applicables)
Spectacle pour adultes seulement – ​​65 $
Spectacle pour les aînés (65 ans et plus) seulement – ​​60 $
Spectacle pour enfants (3-17 ans) seulement – ​​55 $
Des frais de traitement en ligne de 5,00 $ seront ajoutés par billet.

L'affiche de Le magicien d'Oz est en ligne ici.

Sécurité COVID : Les clients ne sont pas tenus d'être masqués dans l'établissement ; mais si les clients souhaitent porter un masque, ils sont les bienvenus.

Le magicien d'Oz par L. Frank Baum
Musique et paroles de Harold Arlen et EY Harburg
Musique de fond par Herbert Stothart
Arrangements de danse et de chant par Peter Howard
Orchestration par Larry Wilcox
Adapté par John Kane pour la Royal Shakespeare Company
Basé sur le film classique appartenant à Turner Entertainment Co. et distribué dans tous les médias par Warner Bros.

A lire également