Le théâtre Roublot de Fontenay-sous-Bois programme deux spectacles produits par la Compagnie Le Pilier des anges et co-écrits avec le conteur Hubert Mahela. Ce dernier, et Hélène Hamon de la compagnie du Pilier des Anges, se sont rencontrés à l’espace culturel Masolo de Kinshasa en 2003.

Les deux artistes ont écrit la pièce de théâtre d’objets Ca va, une histoire de Kinshasa. Ce spectacle met en scène un marchand qui conte les histoires de ses voisins au travers des objets qui peuplent son échoppe. De manière insolite, le spectacle marie le langage des contes et légendes et celui du théâtre d’objet, pour donner la voix à des personnages kinois et à leurs sentiments.

Le second spectacle programmé est Jules Verne et le Griot. Cette adaptation de récits de Jules Verne propose de mettre en lumière le contexte, l’époque de l’écrivain et ses enjeux économiques. Cette pièce de marionnettes, écrite par Hubert Mahela et mise en scène par Grégoire Callies, propose un point de vue décentré de ce 19ème siècle révolutionnaire et destructeur en même temps, fait d’innovations et d’invasions.

A travers ces œuvres programmées au mois de novembre, nous verrons ce qui émerge de la rencontre entre une tradition d’expression orale, le conte, et la scène du théâtre de marionnettes. A cette rencontre, se superpose celle du texte du romancier Jules Verne, et l’interprétation qui en faite, décentrée géographiquement. La démarche est de questionner les relations qu’entretiennent historiquement les cultures européennes et africaines. En se saisissant de la scène, Hubert Mahela crée un espace de dialogue entre ces cultures, un dialogue du maintenant qui tend vers le futur. Mais aussi, en créant par-dessus des légendes africaines et des œuvres romanesques françaises, il met en jeu le questionnement entre l’individu et ses fondements. Comment l’intertextualité et l’interdisciplinarité offrent des possibilités neuves de voir l’histoire mais aussi d’envisager l’avenir.

Ces représentations s’accompagnent d’une exposition d’objets artisanaux, un éveil à l’esthétique visuelle des objets et marionnettes présentés sur scène.

Entre le 16 et le 28 novembre,
Au Théâtre Roublot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.