Un spectacle en trois volets narre l’histoire d’un personnage en errance. En trois fables, des histoires qui tiennent autant sur la matérialité des objets sur scène que sur leur sens moral. L’International Visual Theatre est un lieu de rencontre entre sourds et entendants. Ce récit est donc sans paroles, uniquement construit à partir des gestes du manipulateur qui se répercutent sur les gestes des marionnettes à tige. Les marionnettes imitent parfaitement les pulsions et les comportements humains. Elles figurent de manière simple et sensible les différentes manières de se rencontrer, d’appréhender l’altérité. Au cours de ces trois récits initiatiques, progressifs, les personnages expérimentent des manières de survivre contre et avec l’autre. A travers la première histoire, on vit l’expérience de mendiants qui s’aperçoivent que le pardon et la solidarité sont les meilleures solutions pour s’en sortir. Lors du deuxième récit, on observe comment la colère du personnage l’amène à détruire ce qu’il aime. La dernière histoire est l’histoire d’un bilboquet qui donne naissance à un être, ou comment l’objet du bilboquet, malgré la rigidité de son matériau et la binarité de sa fonction, peut être utilisé pour créer du sens, une identité, de la vie, par les affects qu’il simule sur la scène.
A chaque fois, c’est une démonstration didactique qui se déroule, rendue possible par des déplacements ténus mais qui font sens. Un spectacle tout public subtil et sensible, avec une économie de moyens techniques.

Du 1er au 3 février 2017,
A l’International Visual Theatre.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.