Cette pièce très originale est un spectacle complet mêlant chansons, numéros musicaux, récits de vies dans une atmosphère de parodie de méditation collective, de coaching spirituel et de bilan de vie, tout à fait dans l’air du temps et qui font partie de l’expérience de ces autrices, avec un décalage anachronique : un Moyen Âge cocasse digne des Visiteurs fait irruption dans ce nouveau théâtre du XIXe arrondissement et du XXIe siècle. Les murmures, les chuchotements et les confidences entre les deux amies complices, soulignent leurs différentes, mais peu à peu elles finissent par entrer dans un troublant jeu de doubles. L’une contrebalance l’autre, relance le débat, en servant de torpille pour une prise de conscience douloureuse et salutaire. Le duo amical vire parfois au duel féminin mais sans méchanceté et toujours dans un mouvement d’ouverture à l’autre, de compréhension empathique et solidaire.

Le déguisement historique, les accessoires laissent place à une dimension symbolique et allégorique. Au-delà des potins et des anecdotes, le rire féminin n’est pas si éloigné des larmes silencieuses que l’on cache à son entourage. Mis à nu, ces cœurs de femmes qui ont vécu et aimé leur mère, leur mari, leurs amants et qui ne s’aiment pas assez, se livrent sans pudeur avec leurs moments de rages et de rancœurs dans cette quête d’amour, du regard de l’Autre (éternel masculin) qui fait exister et donne sens à la vie, pour oublier l’ennui du quotidien aussi lourd à porter qu’une armure de chevalier. L’élégance des corps en mouvements, les virevoltes révèlent l’énergie de ces femmes pleines de maturité, de sagesse et de rêves éveillés à partager. Un spectacle drôle, intelligent et émouvant à la fois, qui « nourrit », divertit et fait réfléchir sur l’humain par-delà les genres.

Écrit et interprété par Laurence Bréheret et Marie-Eve Dufresne 
Metteur en scène : Cécile Mazéas

Jusqu’au 6 mars 2020, mercredi et jeudi 19h, vendredi 19h30.

Au Théâtre de la Croisée des chemins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.