Cette création poétique et musicale polyphonique nous fait (re)découvrir deux auteurs du XX e siècle, qui semblent assez éloignés l’un de l’autre mais qui sont tous deux caractérisés par leur engagement politique et historique, leur écriture lyrique et inspirée et leur humanisme sincère. Les lectures croisées entre l’Orient et l’Occident, déclamées, murmurées ou chantées sur des airs de guitare et accompagnées d’archives sonores et musicales, font résonner des voix éloignées qui ont marqué leur siècle et l’histoire de leur pays. Les messages de paix et de fraternité ainsi tissés et qui se font écho, forment un contraste saisissant avec le contexte douloureux des pays en guerre. Les écrivains ont chanté la beauté du monde, la liberté de celui qui voit la terre du ciel et celle qui est rêvée par le poète en prison et surtout l’amour humain avec une énergie poétique et une douce ténacité, tout en gardant l’espoir de ceux qui résistent et l’optimisme d’un combat universel.

Ce dialogue inattendu est porté par deux comédiens avec le croisement d’une voix masculine et féminine passant d’un auteur à l’autre à travers un choix d’extraits variés, au rythme soutenu, entre prose et poésie, nostalgie et espérance. Les mots, les images, les situations interpellent le lecteur contemporain qui se trouve happé par une Histoire ancienne mais toujours d’actualité malgré tout. Entre les réflexions sur le monde chaotique, les descriptions réalistes de la débâcle, les rêveries solitaires du prisonnier ou du pilote, les cris d’indignation et de révolte, les déclarations d’amour, les élans lyriques et les pauses méditatives, se développe un discours poétique au sens large du terme qui relie tous les hommes de bonne volonté, d’hier et d’aujourd’hui. Ce spectacle original et touchant nous délivre ainsi une leçon de bonheur fragile et de sagesse et nous apprend envers et contre tout à « rester humain ».


Spectacle autour de Saint-Exupéry (Pilote de guerre) et des poèmes de Nazim Hikmet
Avec la Cie Pandovie – Juliette Bridier et Marc Béhin
Conception et mise en espace : Juliette Bridier
Création musicale : Marc Béhin
Scénographie et lumières : Olivier Bruaux

Du 15 septembre 2019 au 3 novembre 2020
Au Théâtre de la Croisée des chemins.

Rester humain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.