Ce spectacle est porté par une interprète aussi belle que talentueuse, accompagnée d’un guitariste qui lui aussi nous fait voyager dans une Espagne méconnue où se mêlent Histoire, folklore, chant, danse et de bouleversantes images d’archives à la fin. Il nous offre une autre facette du poète et dramaturge qui était non seulement un musicien doué mais aussi un amoureux de la culture populaire espagnole qu’il a redécouverte en sillonnant son pays à la recherche de chansons. Après avoir récolté plusieurs centaines de textes et de mélodies, il a rassemblé le fruit de son travail dans une conférence sur les berceuses qui est ici reprise et adaptée.

Loin d’une érudition intempestive et fastidieuse, ce bijou musical et savant, poétique, parfois humoristique, aux tonalités variées et diverses, nous plonge dans la mémoire d’un peuple souffrant. La « conférencière », conteuse et chanteuse, semble s’adresser aux enfants que l’on guide vers le sommeil avec le paradoxe d’histoires souvent tristes, du moins réalistes. En réalité ces chants immémoriaux et universels qui parlent de pauvreté, d’amours clandestines déguisées, des douleurs du peuple laborieux et parfois de la disparition des mères, touche le cœur des adultes, ces grand enfants qui ont besoin de remonter le cours du temps et de l’Histoire grâce à ce fil musical ténu qui nous mène jusqu’à la célèbre valse de Léonard Cohen inspirée par le poète assassiné. C’est Eurydice qui a retrouvé Orphée et le ressuscite pour une éternelle valse dans l’ombre, mélancolique et langoureux vertige.

D’après Federico Garcia Lorca
Mise en scène Günther Leschnik
Interprète : Sophie Millon avec Fabrice Miny (guitare)

Ambigu Théâtre, 7 rue de la Bourse 84000 Avignon
Du 6 au 28 juillet 2019, 15h25 sauf le 15 et le 22 juillet

bbbbb

A propos de l'auteur

Ton That Thanh Van

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.