En tournée mondiale, ce quatuor polonais de choc offre un spectacle d’une grande originalité mêlant interprétation « classique » (les musiciens à l’air très sérieux, sont bien coiffés et tout de noirs vêtus), mime, danse, pitreries clownesques, dialogues comiques (en français et parfois en anglais), avec ce pari difficile : réconcilier les générations, les classiques et les modernes, les érudits et les amateurs. Il n’y a pas un seul temps mort dans ce divertissement mené tambour battant dans une salle comble où les applaudissements et les rires retentissent à la fin de chaque numéro. Polyvalents et véritables hommes-orchestres, les artistes font penser aux Frères Jacques et aux Marx Brothers.

Ce spectacle complet aux nombreux rebondissements prend une dimension poétique et presque surréaliste lorsque les accessoires les plus incongrus apparaissent comme par magie et servent d’instruments d’accompagnement (ballon baudruche pour Elvis Presley, raquette et balle de ping-pong pour Carmen, tabouret pliant…) et surtout quand les instruments traditionnels (violons, alto, violoncelle) sont détournés pour devenir des instruments de percussion, des guitares ou des partenaires de danse. Les morceaux classiques et célèbres que chacun retrouve et peut fredonner se métamorphosent et l’on passe sans transition et presque sans s’en rendre compte de Mozart (Chopin est délibérément laissé de côté), Strauss, Bizet, Tchaïkovski à Elvis Presley, Gershwin, ABBA, Michael Jackson avec une accélération du tempo et une jubilation partagée avec le public ravi et surpris.

La parodie, les trouvailles improbables et le comique de farce n’excluent pas la virtuosité chez ces musiciens talentueux qui ont été formés dans les meilleures écoles dans leur pays d’origine. Ils se permettent de jongler avec les airs les plus connus (musique classique, tango, jazz, pop, rock, disco) sans négliger la technique, l’humour et l’inspiration, ce qui leur permet de dépoussiérer les chefs-d’œuvre du répertoire classique tout en multipliant les références au cinéma hollywoodien et aux grandes comédies musicales sans oublier le burlesque, avec l’ombre dansante de Charlot musicien.

Mélomanes et compositeurs de tous les pays, réjouissez-vous !

Avec Filip Jaslar, Michal Sikorski, Pawel Kowaluk et Bolek Blaszczyk.

Du 3 octobre 2018 au 20 janvier 2019.

Au Bobino.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.