Écrivaine et peintre suisse, femme engagée et médiatisée, Grisélidis Réal (1929-2005) a défendu la cause des prostituées dans les années 70 et son combat est toujours d’actualité. Elle décide de devenir prostituée en 1961 après plusieurs séparations, par choix et pour nourrir ses quatre enfants. Malgré les scandales qu’elle provoque même après sa mort, elle évoque cet univers et cette activité qu’elle défend et justifie dans ses écrits (autobiographiques et autres) et organise des manifestations et des événements dans son pays et ailleurs.

Ce spectacle est une adaptation d’un texte publié en 1992. Les larges extraits résonnent dans une atmosphère parfois étrange, onirique avec un jeu d’ombres et de lumières, une musique et surtout la chorégraphie de ce « seule en scène » qui magnifie le texte parfois réaliste, cru et dérangeant (qui n’est pas destiné à n’importe quel public, on l’aura deviné, en raison des poses et des gestes suggestifs).

Le lecteur qui devient quel que peu voyeur malgré lui est plongé dans un monde décalé, à la limite du fantastique, fenêtre ouverte sur une société en crise et une humanité en souffrance, où résonne les voix de tous les damnés de la terre. Toutes les émotions sont présentes et le spectacle divisé en plusieurs épisodes et scènes, est porté par la voix vibrante et grave de la danseuse qui incarne avec lyrisme et énergie ce destin de femme(s).

Drame contemporain d’après Grisélidis Réal
Mis en en scène et interprété par Etcha Dvornik

Du 5 septembre 2019 au 2 janvier 2020 à 21h 30

A La Comédie Saint-Michel

95 bd Saint-Michel 75005 Paris
tél : 0155429297
Durée : 1h15

La passe imaginaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.