Il n’est pas encore minuit…est une fête en piste. Il s’agit d’une création collective par les membres de la compagnie XY, en collaboration avec le chorégraphe et danseur Loïc Touzé. Le spectacle fait la part belle à la danse, le Lyndi Hop, un mélange de jazz et de swing.

La représentation mise sur l’interaction des acrobates. Ceux-ci dansent, le pas accordé, ou s’agencent dans des mouvements de fusion et de séparation. Les spécificités de chaque acrobate se dessinent alors de manière saisissante au gré des figures. Leur singularité physionomique ressort de l’alternance de postures solitaires et collectives. La compagnie est d’ailleurs composée d’une vingtaine d’acrobates qui alternent sur scène, à travers de multiples combinaisons. Les corps forment des îlots, organisés pour permettre les portés, les voltiges et les réceptions des acrobates. Chaque proposition apparaît comme créative dans la manière d’agencer les gabarits, autorisant l’accession à une grande hauteur.

Les îlots se forment et se déforment au gré des figures, dans un rythme enlevé. Les quelques accessoires qui permettent une suspension dans l’air sont au sol. De même, ce sont les acrobates qui font socle et maintien les uns des autres. Les impulsions au sol et les lancés donnent des voltiges d’une hauteur et d’une précision impressionnante. Tout part d’une intention d’aller plus haut, de jouer avec les cimes, en gardant la conviction qu’on va retomber, les deux pieds sur terre. La compagnie revendique l’écriture de « phrases acrobatiques », dans une chorégraphie qui mette en jeu diverses propositions du collectif. Cette démarche donne une lecture neuve des interactions entre les acrobates : ils ne sont pas seulement des accessoires, ou des machines à performance. La joie et la solidarité, surtout, sont de mise.

Du 18 novembre au 27 décembre 2015,
A La Villette.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.