Dans la solitude de la morgue de l’hôpital de Balbala, Moussa refait le monde, questionne la vie en interrogeant les morts. Après l’obtention de son diplôme de Technicien Supérieur en forage, il rêve d’un poste au sein des entreprises pétrolières de Hassi Texas mais il bute à un refus, ce qui le conduit à occuper le poste de nécrologue à l’hôpital de Balbala. A travers le nom imaginaire de la ville, des lieux fictifs et des descriptions ciblées, on lit une parodie de l’Algérie et son système hermétique. Balbala serait le nom imaginaire de Ouargla, département auquel appartient la commune qui abrite la plus grande réserve de pétrole en Algérie, Hassi Messaoud, elle-même parodiée du nom de Hassi Texas.

SONY DSC

SONY DSC

Avec Aziz Ben Messaoud, Moussa se projette dans l’écriture d’un livre sur les morts qui moisissent dans sa morgue. Il consigne tout et enregistre ses impressions au dictaphone jusqu’au jour où il reçoit le cadavre de son ami Aziz qui s’est immolé par le feu pour protester contre son procès. Passant d’un rôle à l’autre, le comédien Azeddine Benamara interprète impeccablement le rôle de l’indigné qui a « allumé [son] corps pour le regarder vivre. ». Il a allumé son corps pour refuser son jugement et exprimer son indignation par un geste d’ignition, l’expression extrême de la révolte.

Cette pièce poignante résume et peint la société algérienne vue à travers les interstices d’une écriture qui scrute le discours social, analyse le vécu amère d’une jeunesse poussée à la révolte dans un pays désœuvré.

Avec son jeu de mot captivant, « End /Igné » (« fin » et « ignition » ou « fin » par « ignition ») est une pièce écrite par le journaliste et écrivain algérien Mustapha Benfodil et mise en scène par Kheireddine Lardjam. A travers son expérience de journaliste, Mustapha Benfodil joint la fiction au réel pour rendre compte d’un sentiment troublant partagé par la jeunesse algérienne.

Texte Mustapha Benfodil

Adaptation et mise en scène Kheireddine Lardjam

Avec Azeddine Benamara

Scénographie Estelle Gautier

Création lumière Manu Cottin

Création son Pascal Brenot

Du 7 octobre au 27 novembre 2018

Au Théâtre de Belleville

sssss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.