Des objets disparates, quelques loupes, des lampes, un écran blanc, des images projetées…

Dal Vivo ! est un bric à brac poétique qui émerveille avec bonheur notre œil de spectateur du vingt et unième siècle accoutumé aux effets spéciaux époustouflants et à un flot discontinu de visuels normés par la publicité.

En véritable démiurge, le metteur en scène se transforme en artisan pour créer un univers fait de poésie, de douceur et de contemplation. A contre-courant de la philosophie de ce siècle où tout excès visuel est bon à prendre, Dal Vivo ! met en scène les objets simples qui composent notre monde. Comment s’émerveiller d’une tasse fumante ? D’une bougie ? D’un reflet d’eau ?

C’est une véritable leçon sur la manière de regarder les choses que nous donne Flop Lefebvre.

Avec un minimum de moyens, il réussit à faire entrer le spectateur dans une dimension où les objets les plus ordinaires se parent de féérie.

Une économie de moyens avec pour seule bande son le tintement des objets et quelques accords de guitare, ce spectacle nous apprend que l’émerveillement n’est pas forcément là où on l’attend. Quant au scénario, il n’y en a pas non plus, les objets s’animent et vivent leur vie sans subordination à une quelconque histoire. Et si la liberté créatrice résidait dans la sobriété ? Dal Vivo ! ou la magie du quotidien mise en scène. Comment qualifier cette performance ? Allégorie de la caverne de Platon ? Dogme 95 théâtral ? La question reste en suspens. Une chose reste sûre néanmoins : le spectacle ravira petits et grands.

Biennale internationale des arts de la Marionnette
Du 5 au 30 mai 2015.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.