Sweet Home Europa de Davide Carnevali (auteur) et Fabrizio Arcuri (metteur en scène), évoque la quête identitaire d’un jeune homme européen. Lors de son voyage initiatique, il tâche de recoller les morceaux épars du récit de ses origines familiales. Ce personnage est un transfuge, il a dû réussir professionnellement pour pouvoir afficher une appartenance légitime aux yeux du pays qui l’accueille. Il vit en Europe, certes, mais une Europe à plusieurs niveaux de reconnaissance. Le jeune homme commence d’ailleurs par contractualiser son adhésion à un système économique globalisant. Il oppose au cynisme de son interlocuteur, patron dominateur affichant une bienveillance hypocrite et paternaliste, un rejet passif.  
Les personnages de la comédie se dressent sur scène comme des allégories du peuple qui compose la communauté européenne. Le continent est doté d’une frontière virtuelle que le personnage principal traverse à rebours pour rejoindre le village dont il est originaire. La scénographie dans laquelle il évolue figure la construction en cours de la communauté européenne. Des résidus de déflagration évoquent peut-être le passé commun de la communauté : la guerre, la colonisation d’un pays par l’autre, la soumission d’une culture par l’autre. Une cartographie imaginaire se dessine sur scène, déstructurant la réalité, comme dans un rêve où la psyché collective révèlerait des images à expurger – celles notamment de la grande peinture religieuse européenne – et des mots abscons dont il faut se libérer – ceux de la tradition philosophique. Il semble que la formule allégorique de personnages sentimentaux puisse mettre en lumière les affects qui fondent la communauté : le spectacle offre donc une belle réflexion, en abîme, sur les enjeux démocratiques du théâtre européen.
La comédie de Davide Carnaveli est résolument contemporaine, les comédiens évoluant dans un décor pop et industriel…au gré d’un récit qui se montre équivoque et décalé.

Au Théâtre des Abbesses
Festival Chantiers d’Europe
Du 10 au 27 juin 2015.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.