ATAVI : ce titre place cette création de la Loge entre le cri existentiel et la recherche des racines. Cinq comédiens, en groupe ou seuls en scène, sont conviés à partager leurs souvenirs de famille.
Entrant en salle, l’attention est immédiatement attirée par un drap faisant masse, un amoncellement de cartons et d’objets où les acteurs iront puiser leur inspiration.
A l’image du premier tableau, déclamation de Britannicus façon rideau-toge recadrée en recherche de racines, le public va osciller entre fous rires et drames. Nous sommes conviés à observer des situations auxquelles nous pouvons nous identifier.
Le ton de la confidence qui est privilégié. Confidences poétiques, autour de la réminiscence du corps. Les odeurs de cire, de tarte, associées à l’enfance, sont évoquées hors scène, dans les gradins. Elles sont les préludes aux passages obligés de la vie familiale.
Mariage, naissance, enterrement : les événements marquants sont mis en scène de manière physique et satirique. On retiendra en particulier un dîner de Noël vautré dans la nourriture. Ces tableaux de groupes permettent de respirer entre les prises de parole individuelles.
C’est dans les évocations des relations entre les différents membres que la troupe excelle. Un frère et une soeur jouent à retrouver les pires et les meilleurs souvenirs de leur enfance. Les deux acteurs font passer en une scène la rivalité, la jalousie, mais aussi la tendresse que ces caractères éprouvent l’un envers l’autre. Un autre, à qui on demande d’évoquer un souvenir heureux, ne peut faire surgir que le chat Montalembert et ces mots terribles : « J’aime mon père, j’aime ma mère, mais je déteste ma famille». La dernière intervention en solo, autour d’un personnage à la Camille Claudel, nous émeut par sa fragilité.
L’alternance de ces trois mouvements permet à la pièce de trouver un rythme. On en sort par un baisser de drap, comme d’un grenier dont on aurait refermé la trappe.

Vu au théâtre La Loge.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.