Valentina-Tchernobyl, née pour l’amour

d’après La Supplication, de Svetlana Alexievitch
Avec Coralie Emilion-Languille
Mise en scène de Laure Roussel

Valentina-Tchernobyl est l’adaptation de l’essai La Supplication de la journaliste et écrivaine biélorusse Svetlana Aleksievitch, lauréate du prix Nobel de littérature en 2015, qui évoque la catastrophe nucléaire de Tchernobyl survenue le 26 avril 1986.

L’oeuvre de la journaliste Aleksievitch est un travail documentaire qui construit une mémoire collective, interrogeant les survivants à propos des conséquences sur 10 années de cette catastrophe. Plus de mensonge : cent témoins parlent.

La pièce mise en scène au théâtre La Manufacture des Abbesses renonce à cette choralité pour raconter la tragédie de Valentina Timofeivna Panassevitch, une femme qui jour après jour a vu mourir à cause de la radiation l’homme qu’elle aimait.

Un cri de douleur qui habite un plateau nu qui, malgré l’épreuve pas convaincante de la comédienne Coralie Emilion-Languille et la metteuse en scène Laure Roussel, parvient à nous alarmer sur le nucléaire. Mais le spectacle plutôt que de créer un manifeste militant pour ou contre l’énergie nucléaire, Valentina-Tchernobyl montre le danger des radiations par la puissance subversive de l’amour.

Du 6 avril au 14 mai 2016.
A La Manufacture des Abbesses.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.